Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • Korriganez

Contacts

Contact : Linda Guidroux

06-50-56-30-36

lindaguidroux@gmail.com

 

Adresse du siège : 

Association Korriganez

Bateau Korriganez

Quai amiraux Douguet

29 150 Port-Launay

16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 10:14

19647 1327298420038 1158241266 974599 641708 nSalut à tous !
Cela fait un moment que l'on n'a pas écrit, excusez-nous pour ça. D'ailleurs, vu qu'on n'est plus en Janvier, et que donc, ça ne se fait plus de souhaiter une bonne année, nous vous souhaitons une bonne FIN D'ANNÉE 2010 ! Voilà, comme ça c'est fait !

La vie à bord se passe relativement bien. Linda réussit assez bien à se débrouiller, avec l'aide de nos nouveaux copains bettonais et pénichards, sans oublier bien sûr les copains, les musiciens et les danseurs, pour le moral ! Elle se bat régulièrement avec le chauffage. Évidemment, un chauffage ne tombe en panne que lorsqu'on en a besoin, et quand l'eau, dehors, est à 5 degrés, et qu'il neige, il reste peu de temps avant de se geler quand ça coupe !

La première tuile du chauffage : manque de pression, à cause de l'air qui s'est accumulé, et qui empêchait de chauffer. Ça a commencé quand Linda est venue à Bucarest en décembre, après de romantiques retrouvailles à Venise avec son chéri.

21077 247026621946 515631946 3466596 1806176 n21077 247027306946 515631946 3466659 4940793 n















Ce qui est assez marrant, c'est que les parents Morin ont choisi cette période pour passer le bastingage de Korriganez pour la première fois ! Linda était repartie de Bucarest en avion, en direction de Bergame où ils vivent actuellement, et tous les trois sont partis en voiture sous la neige de décembre, vers Nantes, où Joanne, la soeur de Guéna, fêtait ses 25 ans (et ses fiançailles !!!!!). Ils sont ensuite repartis, le même soir, vers Rennes, où, donc, ils sont arrivés sans chauffage. Il parait qu'ils ont chopé un sacré fou-rire ! Le problème a été réglé, normalement, mais ça a un peu duré, faute de savoir comment remettre de l'eau sous pression. Ben oui, sinon ça reflux ! Maintenant, la manoeuvre est comprise, on ne devrait plus nous y reprendre.

Après ça, les fêtes de Noël au Bourg-de-Batz et St-Nazaire, puis le 30-31-1er, à bord de Korriganez... Il faut savoir que des retrouvailles, sur Korriganez, ça ne peut pas se passer sans musique, alors évidemment, ça a joué ! Le 30, Pierig, Solinette, et trois musiciens acharnés du groupe Torr Penn ainsi que deux de leurs amies, sont arrivés pour passer la fin de l'année à bord. Ayant rencontré Pierre (fiddler rennais) et Sarah (une Québécoise de passage) dans une session à Rennes quelques jours plus tôt, le groupe s'est agrandit l'espace d'une soirée de musique endiablée. Elle restera notamment dans les mémoires des gens présents comme la nuit du plinn d'une heure ! On a compté 3 violons, un accordéon, un alto, une clarinette, un saxo, une guitare, un bodhran, une flûte...ça a fait du monde !
19647 1327275499465 1158241266 974370 6369400 n19647 1327275179457 1158241266 974363 3062554 n19647 1327275019453 1158241266 974360 1936123 n19647 1327274899450 1158241266 974357 3765754 n




19647 1327274859449 1158241266 974356 1048036 n19647 1327276259484 1158241266 974388 6080785 n






























En tout cas, ça a été une sacrée fin d'année 2009, car le lendemain, avec l'anniversaire de Pierig (31 décembre) et celui de Linda (1er janvier, notez bien !), le kig ha farz qui fait du bien et les quelques bouteilles de cidre, vin et autres mousseux, on a fini en fest-noz jusqu'à pas d'heure !

La fin des vacances n'a pas été de tout repos non plus, car après ces deux jours de folie, nous sommes descendus à Ahetze (Pays basque) puis on a filé jusqu'à Perpignan, histoire de voir nos parents respectifs. De là, Guénaël a repris l'avion et est reparti le 3 janvier vers la neige roumaine.





La deuxième tuile du chauffage de l'hiver 2010 est apparue fin janvier début février : encrassement du filtre. Du coup, ça a aussi fait sauter le chauffage, régulièrement. Enfin : accumulation d'impuretés, qui font de la suie, et qui risque de boucher carrément l'évacuation. Petit truc pour s'en rendre compte : adoptez un chat, blanc de préférence, laissez le gambader sur le pont, et vérifier la couleur de ses pattes de temps en temps !! Quand c'est noir, ça peut venir de plusieurs causes. On en dénombre deux à ce jour : - le chat est allé dire bonjour à Momo le moteur (bien penser à fermer la porte de la chambre de Momo !). - le chat est allé sur le pont, qui s'est encrassé avec le rejet de la suie, mais vous ne l'aviez pas remarqué car noir sur noir... il me resteuuu l'espoir ! Comme on dit, c'est le métier qui rentre. Linda va donc bientôt pouvoir passer son permis de chauffagiste ! Heureusement, on a un nouveau bon copain dont c'est le métier et qui nous aide !

19647 1327298580042 1158241266 974602 1595407 n 19647 1327298300035 1158241266 974596 27801 n











En attendant d'être une vraie pro du chauffage, Linda étudie le permis côtier, et va d'ailleurs passer un exam blanc ce soir, mardi 16 fév. Le vrai code sera dans 5 semaines. Le permis côtier se passe en deux temps, comme la voiture, c'est-à-dire code puis conduite. Par contre, après, pour passer le permis fluvial, il suffit juste de passer le code. L'inverse n'est pas vrai (si on commence par le fluvial, il faut tout repasser pour le côtier). Guénaël, lui, se tate encore de savoir s'il va d'abord passer le permis côtier ou (enfin !) le permis voiture !

Enfin, il faut que l'on vous parle un peu de Korriganez, qui commence à être une sacré vedette dans la région ! Un article est parut dans Ouest France le 2 novembre, lorsque Linda est arrivée, parlant du périple etc. Depuis, ça a donné lieu à des rencontres, et des exclamations "ah, c'est vous qui étiez dans le journal" ! Ça a l'air d'avoir bien marché, comme pub !
Il y a aussi eu monsieur le maire de Betton, qui a choisi de faire les cartes de voeux avec le tjalk en photo. Elles étaient très jolies d'ailleurs. En voici une copie.fh002 light xlarge
Et enfin, que n'a-t-on pas été agréablement surpris de voir, dans le numéro 199 de Fluvial, en couverture, les rondeurs de notre hollandaise ! Le numéro parle de l'isle et rance, et a pris une photo pour illustrer. Ça fait plaisir !

Fluvial février 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by An daou korriganed - dans Korriganez en Bretagne
commenter cet article

commentaires

Laurent 07/12/2011 16:25


Bonjour


Je viens de tomber par hazard sur votre blog et votre histoire m'a rappelé un peu (beaucoup...) la mienne puisque en début de cette année j'ai aussi ramené un Tjalk en Bretagne, en partance de
Londres pour ma part, mais aussi avec passage épique en mer et traversée complète de la Bretagne par les canaux. Il a fini son périple à Rochefort sur mer pour remonter en fin d'été jusque sur
l'Erdre où il est actuellement.


Curieux, je suis allé voir à Betton mais je n'ai vu aucun Tjalk au port. L'avez-vous toujours ?


J'espère qu'on aura l'occasion de se croiser, nous avons participé au fêtes de l'Erdre début septembre à 3 Tjalks et c'était magnifique !

Korriganez 14/01/2013 16:00



Salut Laurent, 


 


As-tu reçu mon dernier email ? Merci.



Leo Cappoen 20/02/2011 14:58



Bonjour,


Je suis un lecteur régulier du magazine Fluvial. Cela étant dit, je n'ai pris connaissance du numéro de novembre que ce matin. J'ai été très intéressé par l'article sur votre magnifique tjalk.


Je suis également, depuis 4 ans, propriétaire d'un fond plat hollandais. Il s'agit en fait d'un ancien bateau de pêche, un Texelse Blazer, né au début du 20ième siècle sur l'île de Texel.


Je trouve extraordinaire que vous ayez eu la follie de vous amouracher de cette vieille dame et de l'amener en Bretagne. Etant belge et ayant laissé ma grand-mère, qui a pour nom Arvak, en Frise,
je suis prêt à vous aider pour tout renseignement ou matériel spécifique dont vous auriez besoin. Je suis également quasi parfait bilingue français/néerlandais ce qui simplifie très fortement les
choses.


En reagrdant vos photos je me permet de faire 2 commentaires en ce qui concerne la manoeuvre d'abattage/relèvement de mât que je pratique de temps en temps avec exactement le même équipement.
Comme le treuil a environ 1 siècle, et que sa fiabilité peut donc être ce qu'elle est, j'assure toujours la manoeuvre en enfilant une amarre en tête de chèvre. Je fais ensuite passer cette amarre
autour du support du bout dehors pour la ramener sur une des bittes avant. En laissant coulisser l'amarre sur la bitte on peut à tout moment bloquer le déplacement de la chèvre si quelque chose
(par exemple une dent du treuil: j'en ai déjà cassé trois) venait à lacher. Ensuite, sur une des photos, je vois une personne sur le plat-bord du bateau en arrière du pied de mât; je crois qu'il
serait très sage de tenir tout le monde en avant du pied de mât. Si celui-ci venait à tomber, on ne sait pas comment cela se termine.


Le but de tout ceci n'est pas de jouer au rabat-joie. Que du contraire! C'est d'essayer d'apporter ma petite pierre à une aventure que je trouve extraordinaire et qui, je l'espère, se déroulera
au mieux pendant de nombreuses années.


Bon vent.


Léo Cappoen.


 


 



Korriganez 14/01/2013 16:19



Bonjour, 


 


Veuillez m'excuser de vous répondre 1an 1/2 aprés votre message. C'est mon ex-conjoint qui gérait le blog et je viens de le reprendre. Je vis toujours sur ce Tjalk et navigue avec régulièrement
en Rade de Brest. 


Merci beaucoup pour vos conseils. Cela est trés formateur. Je serais ravis d'échanger avec vous de vive voix. N'hésitez pas à m'appeler : 06-50-56-30-36 ou lindaguidroux@gmail.com


J'ai monté une association autour de ce tjalk pour pouvoir naviguer plus régulièrement. Nous avons d'ailleurs participé aux fêtes maritimes de Brest et Douarnenez l'été dernier. Je serai ravie de
vous accueillir à bord pour une des prochaines navigations et profiter de votre expérience. Dans quelle région, résidez-vous ? Je vous tiendrai au courant des prochaines navigations qui débutent
en avril jusqu'en octobre (Terre et mer à Morlaix en juin, Paimpol en août, etc.). 


Bon vent. 


Linda.


 



loic 22/02/2010 19:45


Bon ben d'accord, mais faudrait mettre un peu plus de neige encore pour vraiment rentrer OPC. Tu me connais, ça prend de quoi faire de la raquette et du ski de fond sans arracher les semelles sur
l'asphalte.  ; P Pis je parle pas de faire du hockey autour de ton canote. Y a ben des maudites limites


Sites Favoris