Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • Korriganez

Contacts

Contact : Linda Guidroux

06-50-56-30-36

lindaguidroux@gmail.com

 

Adresse du siège : 

Association Korriganez

Bateau Korriganez

Quai amiraux Douguet

29 150 Port-Launay

18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 15:10

Une des choses les plus difficiles à faire a été de repartir de Hollande... il en a fallu de la volonté, sachant qu'on ne savait pas bien quand on reviendrait !

De retour à Montréal, nous avons entamé les démarches pour réaliser le rêve qu'était d'habiter Kapriool. Les banques qui intègrent difficilement la notion de "péniche-logement", les emails qui n'arrivent pas à destination, les assurances qui n'assurent pas, la thèse de Linda, son déménagement à Québec après le départ de Guénaël pour la Roumanie.........

Mais pourquoi on a pas pris un canoë ?!!
Réponse : - trop compliqué à ramener du Québec... - Alors que la péniche, pas du tout, non non non !!
Réponse suivante alors : - Ben euh, comment on fait pour dormir dans un canoë, en hiver ? - Alors là d'accord !!

Et puis une jolie péniche, c'est joli !

Donc nous voilà partis à la pêche aux prêts, première étape pour pouvoir mettre une option, car il paraît qu'un autre couple voulait Kapriool. PAS TOUCHE !!! Et enlève tes sales pattes de notre bateau !

De manière générale :
Les banques sont un peu frileuses, surtout en temps de crise (du crédit), pour prêter aux gens.
Les banques sont un peu frileuses, surtout lorsqu'il s'agit d'un prêt pour deux jeunes qui débutent leur carrière.
Les banques sont un peu frileuses, surtout lorsqu'il s'agit de financer un bateau.
Les banques sont un peu frileuses, surtout quand on veut faire du bateau un logement.
Les banques sont un peu frileuses, surtout.... tout le temps !!!

Le problème, avec les péniches logements, c'est que c'est entre le prêt à la consommation (comme une bagnole ou un voilier pour la plaisance) et la maison. Ceci dit, on a fini par trouver, et on s'est empressés de poser notre option, au nez et à la sainte barbe de l'autre couple (et toc !).

Alors après ça, et pendant pas mal de temps, le soucis a été l'assurance du tjalk. Le but de ce blog n'étant pas de faire de la pub, si des gens veulent des contacts, nous nous ferons une joie de les communiquer par mail... Avis à toute personne désirant acheter un bateau et n'étant pas sur place : la condition obligatoire pour obtenir un devis est d'avoir un rapport d'expertise datant de moins de 6 mois. Impossible sinon. On a un peu mal joué, nous, sur ce coup là, car on avait un rapport datant de l'année précédante, et étant à distance, c'était pas évident de s'arranger. Mais c'était pas infaisable...

On s'était décidés à amarrer le bateau du côté de Rennes, car plus pratique pour du travail, pour Linda. Il a donc fallu aller chercher des points de stationnement. Cette partie bloquait depuis un certain temps, mais un peu du jour au lendemain, tout s'est dénoué comme par magie. Grâce à des amis en or (Isabelle et Jean-François), qui nous ont communiqué des infos très utiles et même cruciales, nous avons pu obtenir un emplacement près de Rennes, à Betton.

En parallèle, après avoir contacté un convoyeur, qui lui aussi nous a été de très bon conseil (le capitaine Charles), nous avons fait appel à des amis de Linda, pour la partie voyage, Benoît et Christian, qui ont travaillé d'arrache-pied à nous faire un itinéraire pour faire le trajet Groningen-Betton. C'est le capitaine Bernard qui sera seul maître à bord après Dieu,  et c'est le maître d'équipage Maître Eugène qui a recruté toute une clique de loups de mer (avec balafres, jambes de bois et tout et tout), de baroudeurs chevronnés, de musiciens danceurs invétérés, d'artistes peintres, de cinéastes... tout un groupe d'amis dont le nombre fluctuera au gré des dates de vacances de chacun.

La date de signature est prévue pour le 10 septembre, à 15h30. Linda arrivera du Québec le 2 et le 3 septembre elle sera à Groningen. Guénaël arrivera le 4. Le bateau sera inspecté cette semaine là (entre le 31 août et le 4 septembre) et repeint. Nous avons choisi de lui donner une couleur marron, bois. Il aura encore plus une allure de bateau de pirate ! Il recevra également son nouveau nom KORRIGANEZ (féminin de Korrigan).

Le grand départ sera le 15 septembre, à une heure encore imprécise. Nous passerons par la Belgique, évidemment, puis le Nord, jusqu'à la Seine, que nous suivrons jusqu'au Havre. De là, nous chargerons Korriganez sur un gros camion, et elle ira par la route jusqu'à St Malo, d'où elle repartira pour arriver jusqu'à Betton.

L'itinéraire avec cartes et tout suivront au prochain épisode !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne 15/09/2009 18:13

Merveilleuse aventure ! Très bon voyage à tous et vous avez beaucoup de chance de voyager avec Manuela, artiste peintre, elle va surement faire un très joli carnet de bord.Au plaisir d'aller découvrir ce joli bateau à Betton.Anne

Sites Favoris